Accueil Calendrier
 
Stages de base
 
Stages avancés
 
Rites de passage
 
Evénements
 
Soirées
 
Récit de voyage
Mongolie
 
Ethique Ma pratique
 
Chamanisme Chaman
Voyage chamanique Animaux
de pouvoir
Tambour chamanique Roue médecine
Mandala Animateur
Contacts






MANDALA

Le mandala existe depuis que l'homme existe.
Bien sûr, ce mot évoque tout de suite ces fabuleux mandalas de sable coloré des moines bouddhistes. Et pourtant, il y a autant de modes de confection de mandalas de par le monde que de traditions, de cultures et de peuples.

Le mandala est un support physique, le plus souvent un magnifique dessin ou une fresque, qui aide à incarner le travail spirituel et ses bienfaits. Il permet de conscientiser dans la matière méditations, prières, initiations, guérisons…

Le mandala apporte un flux favorable d'énergie dans le lieu où il est réalisé dont bénéficient aussi les êtres qui y vivent et quis'en approchent.
Des mandalas très puissants peuvent ainsi agir à plus ou moins long terme, sur un site, un village, uneville, une région, un pays, un continent ou sur la terre, sur une communauté ou sur l'humanité.

Le mandala peut aussi être une offrande pour remercier ou encore pour invoquer du soutien ou de l'aide.

A travers les traditions et les cultures, les mandalas sont composés de sable, de pierres, de terre, de graines, de bois, de fleurs et de tous genres de matériaux que la nature offre, mais ils sont aussi peints ou sculptés.



Les mandalas se font dans la prière, seul ou ensemble, en gardant bien présent à l'esprit que, en chamanisme, "prier, c'est parler avec son cœur ". Le temps de confection d'un mandala est donc un moment de recueillement qui peut durer des heures ou des jours.

Nos ancêtres celtes et européens faisaient leurs mandalas en pleine nature, souvent dans la forêt. Ils les confectionnaient avec ce que la nature leur offrait, uniquement avec des choses inertes qui jonchaient le sol : bois et branches mortes, pommes de pin, feuilles mortes, pierres, terre, glands, marrons et tous genres de fruits, de coques ou autres cupules. Pour respecter la vie, rien de vivant ne devait être arraché ou sacrifié pour créer un mandala.

La plupart des mandalas de notre tradition d'ici ne sont pas détruits lorsqu'ils sont achevés. Ils sont au contraire souvent chargés avec des plantes médecine et activés par un rituel, pour diffuser leur médecine dans la terre ou aux hommes, là où ils ont été créés. Certains servent à faire descendre des énergies bienfaisantes cosmiques, d'autres à faire monter des énergies bienfaisantes telluriques. Une fois un mandala créé et activé, il est alors offert et confié à la terre et la nature. Il n'est plus retouché, ni entretenu, mais celui ou ceux qui l'ont créé peuvent revenir se recueillir ou prier auprès de lui, pour ainsi continuer à le nourrir de bonnes énergies pour lui permettre d'agir plus longtemps.

C'est la vie, la nature, les intempéries et les animaux sauvages qui par leurs actions font disparaître le mandala.
Il s'éteint de lui-même, le moment venu, quand la nature l'a pleinement absorbé.


le stage de base

consulter le calendrier des stages