CHAMAN

De tous temps, dans tous les peuples naturels, chaque membre de la communauté est apte à pratiquer le chamanisme. 
Ce n’est pas un individu qui s’autoproclame chaman, c’est la communauté et les esprits qui le choisissent 
en fonction de ses aptitudes. Ses activités spirituelles consistent en la guérison, le travail avec les mourants et les morts, la divination et les conseils dans le respect constant de l’harmonie sacrée de l’univers.
Selon l’intention du chaman, les esprits lui procurent des connaissances, de l’aide, des conseils, des aptitudes. 
Ils lui transmettent également d’autres ressources pour aider d’autres personnes, sa communauté, la planète 
ainsi que pour avancer sur son propre chemin spirituel.

La guérison chamanique est un aspect très important de la pratique chamanique. Pour le chaman, une maladie ou une blessure ont des dimensions physique, émotionnelle, mentale et spirituelle. 
Le chaman s’occupe surtout de l’aspect spirituel de la maladie. 
En effet, une fois que l’aspect spirituel de la maladie, de la blessure, guérit, les corps physique et émotionnel peuvent entamer leur guérison. 

Le chaman sait qu’il ne fait pas la guérison lui-même, il n’en est que le vecteur avec l’aide des esprits.

La clé de la guérison réside dans la foi 
de la personne concernée. 
Ce sont les esprits qui guident le chaman 
vers la bonne méthode de guérison.

Suyan, chez les Tsaatan
Des méthodes de guérison ancestrales nous sont ainsi parvenues et sont pratiquées aujourd’hui. 
Citons par exemple le retour d’un animal de pouvoir : le chaman ramène au patient un de ses animaux de pouvoir dont la perte provoque une forme de maladie et l’extraction chamanique : le chaman retire du corps du patient des esprits qui se sont introduits par erreur ou intentionnellement dans son champ énergétique, auquel ils n’appartiennent pas, et qui sont souvent à l’origine d’infectionsou de maladies localisées.

Le travail avec les esprits est une démarche sacrée. 

Avant d’entreprendre une guérison ou tout autre travail chamanique, il est essentiel que l’intention soit pure et que la personne donne son accord. 

Les animaux de pouvoir sont de grands enseignants spirituels, ils sont en harmonie avec l’âme de leurs élèves.

Enfin, le chaman utilise également un tambour, des hochets, des couvertures,des pierres, des morceaux de bois…

Ces objets sont dotés de leurs propres esprits fondamentaux 
et sont des auxiliaires du chaman.

le stage de base
consulter le calendrier des stages